de
Aslı Erdoğan
Autrice et activiste
Aslı Erdoğan, née en 1967 à Istanbul, est une des autrices turques les plus connues en Turquie et à l’international, mais aussi une chercheuse en physique nucléaire, chroniqueuse, militante féministe et pour les droits humains.

Elle s’engage pour la cause kurde et la reconnaissance du génocide arménien. En 2016, lors des purges à la suite du coup d’état raté, elle est arrêtée en même temps que vingt autres journalistes en raison de son soutien à la minorité kurde. Son œuvre littéraire (e.a. La Ville dont la cape est rouge (1998, Acte Sud) et Le Bâtiment de pierre (2009, Actes Sud)) a été traduit dans une vingtaine de langues. Asli Erdogan a été récompensée à de nombreuses reprises. Elle a reçu notamment en 2010 le Prix Sait Faik, prestigieux prix littéraire turc, le Prix de la paix Erich-Maria-Remarque en 2017 et en 2018 le Prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes.


Aslı Erdoğan, born in 1967 in Istanbul, is not only a highly renowned Turkish contemporary writer, but also a particle physicist, columnist, feminist and human rights activist. In Turkey and all over the world she is a symbol for the resistance against the despotic rule of her home country. Her literary works (i.e. The City in Crimson Cloak, 2007 or The Stone Building and Other Places, 2018) have been translated into over 20 languages.
Erdogan has received a large variety of prices: Most notably she was awarded the Sait-Faik price, the most significant literature award in Turkey in 2010, the Erich-Maria-Remarque Peace Price in 2017 and the Prix Simone de Beauvoir in 2018.
As adamant supporter of the Kurdish minority in Turkey, Aslı Erdoğan was arrested along with 22 other journalists after the failed military coup in her country and held in prison for months.


Publié en 2022

Évènements liés