de
Jeudi, 14.03.2024 | 10:00 – 19:00
Théâtre National du Luxembourg, 194 Route de Longwy, Luxemburg
Colloque
Penser le canon théâtral autrement
en français et allemand avec traduction en simultanée entrée libre
Inscription : secretariat@tnl.lu

Depuis quelque temps, le public manifeste un vif intérêt envers les canons d’une tradition intellectuelle un tant soit peu convenue, qui n'ont pas été remis en cause depuis des siècles comme ils auraient pu l’être dans le sillage des mouvements émancipateurs et identitaires. On se penchera au cours de cette journée sur la question de savoir qui, dans l'histoire du théâtre, a décidé de mettre en scène tels ou tels drames et quels position sociales sont reflétés dans ces pièces. Comprendre cela revêt d’une grande importance. Actuellement, certaines œuvres dramatiques et autres textes théâtraux ne sont pas représentés correctement ou sont exclus des programmes contemporains, nécessitant pourtant une réflexion sur ces œuvres au-delà du mainstream théâtral.

Le colloque cherche à explorer les possibilités d'élargir, voire de repenser ou de modifier, le canon dominant. Les intervenants examineront quels auteurs dramatiques pourraient être inclus dans ce processus. Ils partagerons leurs avis sur les raisons qui expliquent la mise à l’écart, voire l’oubli de certains auteurs. Vous découvrirez que ces raisons peuvent être multiples et liées à des intérêts politiques, sociaux ou sexuels spécifiques ainsi qu'à des mécanismes d'exclusion.


Programme du colloque, 10.00 - 19.00  (après chaque conférence environ 15-20 min de débat)


  • 10.00 – 10.15

Mot de bienvenue : Frank Hoffmann (Directeur du Théâtre National du Luxembourg)


  • 10.15-10.45

Mot de bienvenue : Natalie Bloch (Université du Luxembourg) : 

Überlegungen zur Vermittlung und Rezeption des Kanons


  • 10.45 – 11.30

Elisabeth Tropper (Dramaturgin Schauspielhaus Graz): 

Kanonerweiterung in der Praxis: Die (Wieder)Entdeckung des dramatischen Werks von Christiane Caroline Schlegel (1739-1833) und Maria Lazar (1895-1948)


  • 11.30 -12.15

Marc Quaghebeur (Directeur honoraire des Archives et du Musée de la littérature (Bruxelles), poète et essayiste) :

Repenser le jeu, le texte et la forme ou comment faire réadvenir l'Histoire à la scène après 1945: René Kalisky (1936-1981)


  • 12.15-14.00 Pause déjeuner


  • 14.00-14.45

Christine Wahl (Theaterkritikerin Nachtkritik, Theater heute, Tagesspiegel u.a.):

Die Überschreibung des Regietheaters. Der dramatische Kanon als Archiv für neue Stücke

 

  • 14.45- 15.45

Aude Astier/ Sylvain Diaz (maîtres de conférences, Université de Strasbourg):

Un théâtre débordé ? (Dilasser, Dubus, Nicolas, Soublin)


  • 15.45-16.15 Pause café


  • 16.15-17.00

Jean-Paul Maes (acteur et metteur en scène)

HOPLA, DA WAR NOCH WAS - wie aus einem Versehen Luxemburg wurde und was es wurde!


  • 17.00 – 17.45

Florian Hirsch (Dramaturg Théâtre National du Luxembourg) :

Transformationen des europäischen Theaterkanons in der Bühnenpraxis


  • 17.45 – 18.30 

Albert Ostermaier (poète, dramaturge) 

(titre de la conférence à confirmer)

Organisation : Théâtre National du Luxembourg, Université du Luxembourg, Institut Pierre Werner